Les témoins de l'enfer cybersexuel Les témoignages de sexoliques Les témoignages des conjoints   Les témoignages de ceux qui décrochent
Temoignages de pornodependants name=
Faites le Test pour savoir si vous êtes  accro ou non à la Pornographie
Pour commencer à décrocher
Si vous rechutez ne perdez pas espoir
Tous les conseils pour décrocher
Le sevrage de A à Z
Tout sur la sexualité compulsive
Les fantasmes et la Réalité
Dépendance au Chat sur internet
L'enfer du cyber sexe
La pornographie, sujet tabou ?
Venez rejoindre les dépendants et conjointes de dépendants pour partager cette addiction
 
 

Acheter Les dangers du sexe sur Internet



Les Dangers du sexe sur Internet

Quand surfer devient une drogue

par Orroz

Acheter Les dangers du sexe sur Internet

Cliquez sur la couverture pour le commander

9 € le livre en version pdf imprimable
Cliquez sur "Ajouter au panier
"

cliquez pour le commander

Le commander au format Kindle


SOMMAIRE


Avertissement de l’auteur à l’usage des « psys »
CHAPITRE 1 : LA DEPENDANCE SEXUELLE (SEXOLISME) ET COMMENT S’EN SORTIR
Comment cela débute souvent
- Test : êtes-vous dépendant ? Comment sortir de la dépendance - En cas de rechute - Ce qu’on gagne à décrocher vraiment - Donnez-vous les moyens de réussir – Le sevrage : Avant, pendant et après.
CHAPITRE 2 : LE CYBERSEXE OU LA CONFUSION ENTRE FANTASMES ET REALITE
La dépendance à Internet - Comment en est-on arrivés là ? Bref historique de la dépendance sexuelle - La crise de couple
– les fantasmes et la réalité.
CHAPITRE 3 : LES TEMOIGNAGES DES FEMMES DE DEPENDANTS SEXUELS
Pourquoi un homme marié a-t-il besoin de regarder ce genre de choses ? Le X tue notre couple - Mon mari tchatche avec une autre femme - Mon mari consulte des sites de - Mon mari dit que tous les hommes consomment du X - Je doute et je me sens avilie - Mon mari surfait sur des sites X pendant que j’accouchais - Aveuglée par l’amour que je lui portais - Il y a deux hommes en lui - Je suis tombée sur deux films X avec des animaux.
CHAPITRE 4 : LES TEMOIGNAGES DES HOMMES ACCROS AU CYBERSEXE
Je ressens ce manque et cette honte - Je pleure pendant des heures - Je ne veux pas perdre ma femme - j’ai peur de sombrer dans la . J'ai une double personnalité - le cercle vicieux - j’ai perdu ma copine et mon boulot - j’ai peur de décrocher du X - La pornographie m’a rendu impuissant - j’ai répondu 'oui' seize fois au test - Je me masturbe tous les jours - j’ai peur de devenir un - J’ai failli devenir un vrai - Mon frère a 14 ans et il est accro - Une sorte de seconde personnalité prend le dessus - Je suis dependant au sexe virtuel depuis l’âge de 10 ans - j’en arrive à me masturber jusqu’à trois fois par jour.
CHAPITRE 5 : LE TEMOIGNAGE DE L’AUTEUR
Journal d’un ex-drogué du sexe - La prise de conscience - Journal de bord d’une homme en pleine mutation - La dernière séance - La rechute – Le retour de bâton - La guérison.

CHAPITRE 6 : LE SEVRAGE
Conseils pour décrocher du X - Livres conseillés – Témoignages de ceux qui décrochent : c’est une libération - Le point après trois mois de sevrage - Les antidépresseurs sont-ils efficaces ? Je me sens réellement heureux - Je suis fier de moi – Effectivement, on peut s’en sortir - Bientôt un an sans X ! Faire l’amour divinement – Un sevrage réussi - Vers une autre façon d’aimer - Les pièges du désir - Du désir à l’extase.
CHAPITRE 7 : LES RACINES DE LA DEPENDANCE
Un beau-père alcoolique - Une famille incestueuse - j’ai grandi dans le X - Abusé par un à 14 ans.
CHAPITRE 8 : LE CYBERSEXE ET LE FUTUR
Sexolisme et éjaculation précoce - Psychiatrie et conduite addictive - Sexolisme et relation à la mère - La cyberdépendance au boulot - La lutte contre la pornographie - Etat des lieux en 2007 - Les logiciels de contrôle parental – La responsabilité de tous Conclusion.

 

Extrait
 

Avertissement à l’usage des « psys »

Comme vous pourrez le constater à la lecture de certains témoignages, les psys ne sont pas toujours à l’honneur dans ce livre.
Pour quelles raisons ? Essentiellement à cause des lacunes dont font preuve la majorité des spécialistes en ce qui concerne la dépendance sexuelle. Combien de fois des dépendants pleins d’espoir d’en sortir ont été déçus en entendant leur psy ou leur sexologue déclarer : « Ne vous inquiétez pas, la pornographie n’est pas un péché, vous n’avez pas à culpabiliser pour ça ! »
Ces professionnels de la santé psychique n’ont tout simplement rien compris à la demande du patient. Ils n’ont pas suffisamment écouté l’histoire personnelle, souvent difficile à exprimer, du dépendant à la pornographie. Ils n’ont pas su trouver les mots qui dédramatisent tout en prenant au sérieux le SEVRAGE à effectuer. Car il s’agit réellement d’un sevrage, tout comme pour le dépendant au tabac ou à l’alcool. Et ce sevrage prend du temps, tant sur du point de vue physiologique que psychologique. Dans certains cas, l’dependant au sexe virtuel voit sa vie chavirer complètement : il ne dort presque plus, ne se nourrit pratiquement pas, perd sa femme ou sa petite amie, s’éloigne de ses collègues et perd même son emploi. C’est pourquoi le dépendant doit être vraiment pris au sérieux par son psy.

Voici le témoignage d’une femme :
« Mon époux avait dans le passé fait la difficile démarche de parler de son problème à une psychologue. A aucun moment, elle ne lui a parlé de porno-dépendance. Elle a au contraire banalisé le problème et conforté mon mari dans sa situation en lui affirmant que tous les hommes aimaient la pornographie et que cela ne devait pas être culpabilisant. A lui de gérer sa consommation. Autant demander à un alcoolique de gérer sa consommation d'alcool ! »

Le témoignage d’un homme :
« J'ai essayé de consulter un psychiatre (6 ou 7 séances). Cela m'a déçu, par son approche peu pragmatique et cette façon caricaturale d'écouter et de ne pas répondre aux questions, à la Coluche ("je suis allé voir un spy parce que je faisais pipi au lit. Maintenant ça va mieux, je fais toujours pipi au lit, mais j'en suis fier ..."). Il m'a semblé incapable de me renseigner sur les dangers, même "potentiels" de la pornographie, incapable de simplement me parler de l'existence de compulsion sexuelle (ce que j'ai découvert en consultant votre site), ni de me guider vers des ouvrages écrits (ou ressources) traitant de mon problème, malgré mes efforts pour formuler des questions ciblées et demander une approche pratique, qui ne se voulait pas synonyme de longue introspection. »

Et le témoignage d’un autre :
« Là, dans l'espoir de comprendre, j'ai consulté un psy mais il n' a pu m'apporter la parole dont j'avais besoin, il m'a juste permis de pouvoir trouver les mots pour en parler. Le vrai éclairage m'est venu en visitant ton site, il m'a permis de remplacer le mot "pervers" par "dépendant", chose dont je ne me rendais même pas compte !!! »
Dans mon propre cas, la première psychothérapeute que j’avais consultée m’avait conseillé de transformer mes fantasmes en réalité dans mon couple! Si elle avait pu voir à quoi ressemblaient mes fantasmes de dépendant, elle ne m’aurait sûrement pas conseillé de le faire !
Quant au second psy, il m’a déculpabilisé en me disant que je pouvais gérer ça en me le permettant de temps en temps. Ce qu’il n’avait pas réalisé c’est que j’avais justement du mal à « doser ». Je lui ai répondu : « Je me connais, c’est tout ou rien ! Pour le tabac, j’avais essayé de rester à un rythme de quatre ou cinq cigarettes par jour mais je me sentais en manque toute la journée. Je me suis senti vraiment libéré lorsque j’ai arrêté définitivement. »
Comme vous pourrez le constater au fil de ces témoignages de drogués du sexe, la pornographie c’est TOUJOURS PLUS ; c’est sans doute la raison pour laquelle celui qui veut décrocher n’a pas d’autre choix que TOUT OU RIEN ! Ma propre expérience et celles de nombreux internautes m’ont persuadé que « tout » menait à une impasse. Celle de « rien » même si la route est longue et difficile, mène à la liberté.

(…/…)