Les témoins de l'enfer cybersexuel Les témoignages de sexoliques Les témoignages des conjoints   Les témoignages de ceux qui décrochent
Temoignages de pornodependants name=
Faites le Test pour savoir si vous êtes  accro ou non à la Pornographie
Pour commencer à décrocher
Si vous rechutez ne perdez pas espoir
Tous les conseils pour décrocher
Le sevrage de A à Z
Tout sur la sexualité compulsive
Les fantasmes et la Réalité
Dépendance au Chat sur internet
L'enfer du cyber sexe
La pornographie, sujet tabou ?
Venez rejoindre les dépendants et conjointes de dépendants pour partager cette addiction
 
 

Acheter Les dangers du sexe sur Internet



Tous les témoignages sont authentiques. Seules les fautes d'orthographe ont été corrigées.
Le nom des internautes et leur email ont été masqués afin de préserver leur vie privée.

Témoignages des femmes de dépendants

Internet lover

Qu'elles soient leurs épouses, leurs concubines ou leurs petites amies, ce sont elles les premières victimes. Ce sont elles qui sont trompées, abusées par les mensonges (même par omission) de leurs partenaires, et humiliées par la suite lorsqu'elles apprennent la vérité.
Ce qu'elles ne savent pas, le plus souvent, c'est qu'il s'agit d'une dépendance et pas seulement d'une perversion. Aussi est-il normal qu'elles réagissent en s'insurgeant contre ce qu'elles nomment une trahison. Après avoir lu les différents témoignages, elles pourront réajuster leur opinion et mieux comprendre le problème de leur partenaire.


Abus sexuel sur ma fille
Témoignage d'une épouse
Le porno tue notre couple
Mon mari tchatche avec une autre femme
Il y a deux hommes en lui
Mon mari dit que tous les hommes consomment du porno
Mon mari surfait sur des sites X pendant que j'accouchais !
J'ai dit à mon mari que c'était une double vie
Quelque chose s'est mis entre nous... suis-je la seule ?
Quelle attitude adopter avec un sexolique ?
Il me dit "ça n'a rien à voir avec toi !"

Partager facebook tweeter

Abus sexuel sur ma fille

J'ai connu il y a un an, un gentil garçon avec qui je m'entendais à merveille. Nous sommes tombés littéralement en amour. Il était très affectueux, attentionné, autant avec moi qu'avec mes deux filles. Il est ensuite déménagé avec nous. Tout était parfait nous deux, rien à redire ; nous ne nous étions jamais disputés sur quoi que ce soit, jusqu'à ce que...
Il ne m'a jamais caché qu'il allait voir des sites X régulièrement sur internet, et moi, ne sachant que son problème était aussi ancré en lui, je n'en faisais pas de cas... Il ne travaillait pas, donc restait chez moi toute la journée. Au fil du temps, j'ai découvert qu'il passait la plupart de son temps à aller chercher des photos X (et à écouter des films X), les sauvegardait sur MON ordinateur, pour pouvoir les visualiser par la suite.
Au mois d'avril, j'ai découvert un dossier dans lequel il devait y avoir des milliers de photos... dont entre autres des photos de jeunes filles d'une dizaine d'années... J'ai tout de suite pensé à mes propres filles (âgées de 3 et 5 ans). Nous nous sommes donc laissés même s'il me répétait que c'était quelqu'un d'autre qui les lui avait transmis, etc. etc. chose que je n'ai pas cru, bien entendu.
Après une bonne conversation sur le sujet, nous nous sommes remis ensemble, à condition qu'il n'aille plus sur internet, mot de passe changé, donc plus d'accès "facile" pour y retourner... Je me suis rendue compte à quelques reprises que le petit jeu continuait dans mon dos, lui en parlait et il me répondait qu'il avait rechuté, mais que maintenant, c'était terminé (qu'il avait fait ça tellement longtemps avant moi que c'était d'autant plus difficile de s'en passer, bref, qu'il était un accro au cybersexe et qu'il voulait s'en sortir)... Côté sexuel, tout était entré dans l'ordre, puisqu'il ne se masturbait plus tous les jours comme auparavant.
Un beau jour, ma fille de 5 ans (dont nous avons la garde partagée, moi et mon ex) apprend à son père qu'elle avait joué au "pompier" avec MON amoureux, jeu qui consiste à faire "sortir le liquide"... Elle l'avait donc masturbé à sa demande et lui, l'avait également touchée.....
Inutile de vous dire que ce jour-là, le ciel m'est tombé sur la tête... Une seule fois c'est arrivé, mais une fois de trop qui sera gravé à jamais dans ma mémoire... Mon chum que j'adore et que je croyais guéri (en voie de guérison du moins), avait passé de "fantasmes" à la réalité... Alors s'en sont suivies rencontres avec avocats, policiers, enquêteurs. Il devra suivre une thérapie aussitôt sa sentence reçue, ce qui me réjouit grandement....
Nous nous sommes revus depuis, jamais avec mes filles par contre... Je comprends qu'il a un sérieux problème découlant probablement de son enfance et j'espère de tout cœur qu'il saura le régler... Il m'aime j'en suis convaincue, il ne sait pas pour quelle raison il a bien pu faire ça, le regrette de tout cœur et je le crois... Je lui ai pardonné malgré tout le mal que cela nous a fait à moi et ma fille, car je sais qu'il est "malade" psychologiquement et il est prêt à tout pour pouvoir comprendre le pourquoi de son geste (psychologue, psychothérapeute, thérapie, etc.) afin qu'il puisse guérir de ce problème trop répandu de nos jours, qu'est le "cybersexe"... et qui peut parfois mener très loin...
Merci de m'avoir lue...


R: Merci pour votre lettre. Cela donnera du courage et de l’espoir aux autres femmes qui partagent malgré elles le combat de leurs hommes.
A propos de l'attirance des hommes pour les jeunes enfants, il faudrait que l'on informe un peu mieux les enfants, mais surtout les adultes afin de leur éviter des erreurs gravissimes, comme laisser un enfant dormir avec un adulte, un frère et une soeur pendant la sieste, ou chez un voisin pour une nuit, etc. Ce que les hommes attirés par les enfants ne savent pas, le plus souvent, c'est que la sexualité de l'enfant n'a rien à voir avec celle de l'adulte. La sexualité infantile n'est pas de même nature que la sexualité de l'adolescent ou celle de l'adulte. La sexualité génitale ne se développe que lorsque les organes génitaux sont arrivés à maturité et que peut s'exercer la fonction reproductrice (lire à ce sujet cette page).


A lire également cet article:
Assistance aux personnes en prise avec des attirances pédophiliques
Si vous êtes déjà passé à l'acte, lisez d'urgence "Rompre le silence"
Si vous voulez vraiment vous racheter, faites des dons à l'une de ces deux associations qui luttent contre la misère des enfants et le tourisme sexuel:
"Les amis de Père Pedro" de Madagascar
"L'ACPE" (association contre la prostitution des enfants)



(© Orroz 2003-2013)



Témoignage d'une épouse

"J'ai lu votre message, déposé sur le site de France3 dans la rubrique "vie privée, vie publique", concernant la dépendance envers la pornographie. Je suis également allée sur votre site sur lequel vous expliquez comment sortir de cette dépendance. Je l'ai trouvé très intéressant Je pense que l'on devrait davantage parler de ce sujet et surtout des conséquences de la pornographie sur les gens.
Je m'adresse à vous car j'ai besoin d'une aide, que j'ai du mal à trouver.
J'aimerais comprendre pourquoi un homme (marié) a besoin de regarder ce genre de choses, dévalorisant les rapports humains. Frustration ? Insatisfaction ? Problèmes de couple ? ...
Je viens de me marier. Je me suis rendue compte que mon mari regardait, en cachette, des photos et des vidéo X, téléchargées depuis Internet. Je lui en ai parlé. Il m'a dit qu'il regrettait, qu'il était conscient que ce n'était pas sain et m'a surtout demandé de lui pardonner. Or il recommencé. Je lui en ai reparlé. Il m'a alors avoué que c'était une dépendance, comme la cigarette. Qu'il ne savait pas pourquoi. Il m'a promis (encore une fois) de changer car il a peur de me perdre et m'a expliqué que ce ne serait pas facile. J'ai vu une conseillère conjugale car j'avais vraiment besoin d'en parler. Elle m'a dit que mon mari devait voir un psy. Je pense que le mot "psy" a fait peur à mon mari car il souhaite essayer de s'en sortir seul ou avec mon aide. Je remarque ses efforts. Il passe beaucoup moins de temps devant l'ordinateur soit pour ne pas être tenté, soit parce qu'il n'y trouve plus d'intérêt. Je ne sais pas. Je me pose pas mal de questions depuis cette découverte, remettant en cause notre union. J'en souffre énormément. J'espère que vous pourrez m'aider. Je vous en remercie par avance."

R: Merci pour votre message, votre sincérité et votre confiance. Je sais (par expérience) que ce n'est pas facile d'arrêter car cette dépendance remonte (souvent) à l'adolescence, et l'inconscient est difficile à dompter. En fait, il faut le "reprogrammer", comme un logiciel d'ordinateur, et cela prend un peu de temps. Après quelques rechutes, on devient de plus en plus conscient que cela nuit à l'équilibre psychique et affectif. Alors, l'excitation faiblit, puis disparaît. Mais il est indispensable de travailler sur la problématique personnelle et cela ne peut se faire tout seul... Dites à votre mari de commencer par imprimer toutes les pages de mon site afin de les lire calmement, plusieurs fois si c'est nécessaire, afin que son conscient enregistre ces infos. Mais évitez de le culpabiliser, cela ne ferait que renforcer sa dépendance. Tout en étant ferme et sans concession vis à vis de sa dépendance, soyez patiente et aimante avec lui, il en a plus que jamais besoin, afin de réaliser qu'il n'y a pas de comparaison entre ces fantasmes et la qualité de votre amour, de vos étreintes. Ensuite, il comprendra que l'aide d'un psychothérapeute est vraiment nécessaire. Beaucoup d'hommes pensent se débrouiller tout seul mais c'est leur fierté qui est à remettre en question, la même fierté qui leur fait croire que la satisfaction de leurs fantasmes peut suffire à calmer leur désirs sexuels.
Voilà mes conseils, et dites-lui qu'il peut m'écrire s'il le souhaite, OK?
Bon courage et à bientôt!


"Je vous remercie pour votre réponse. J'ai encore quelques questions à vous poser. Pensez vous qu'un homme regardant des vidéo X est insatisfait dans sa vie de couple ? A-t-il envie de reproduire ce qu'il regarde ou est-ce seulement pour l'excitation que ces images procurent (quel qu'en soit le type) ?

R: Non, en fait c'est un monde à part qu'il ne mélange pas (en principe) avec sa vie de couple. Il est parfois frustré vis à vis de sa partenaire sur le plan sexuel mais de toute façon c'est un éternel frustré (tant qu'il ne se soigne pas). C'est l'excitation qui le motive car une fois son plaisir assouvi, il redevient lui-même, avec du remords, de la culpabilité. C'est son "jardin" secret qu'il cultive en cachette, dont il ne parle à personne, pas même à ses meilleurs amis car en fait il en a honte...

Pensez vous que ceci est le début de l'infidélité ?

R: Généralement non, même s'il est tenté par le passage à l'acte afin de voir si ses fantasmes peuvent se réaliser. Mais il n'ose pas car en fait il a PEUR DES FEMMES. Certains célibataires peuvent fréquenter des prostituées mais ils sont rares.

Je remarque que mon mari fait beaucoup d'efforts. Il passe beaucoup moins de temps devant l'ordinateur. Il est également plus attentionné à mon égard. A-t-il pris conscience de certaines choses ? J'ai besoin de comprendre. Merci.

R: Oui, je le pense. On dit que lorsque le pervers est démasqué, il commence à guérir et c'est vrai. Comme il n'est plus le seul à cultiver son secret, celui-ci perd de son intérêt. Mais si vous le voyez de nouveau devenir sombre, fuyant, excédé ou irritable, demandez-lui s'il n'a pas replongé. Et dans ce cas, insistez pour qu'il consulte. Bon courage.

Orroz


Le X tue notre couple


"Je voudrais savoir comment aider ou faire prendre conscience à mon conjoint que sa consommation excessive de X est en train de tuer notre couple. Dès le début de notre relation, il m'a avoué qu'il possédait une collection impressionnante de revues X. Etant quelqu'un de très ouvert sans vraiment de tabous, je lui ai dit que cela faisait partie de son jardin secret, que je n'avais pas à tout savoir. Cependant depuis presque un an qu'on vit ensemble, il ne se passe pas une journée sans qu'il télécharge des dizaines de photos, son premier réflexe en rentrant du travail est de passer une demi heure aux toilettes en compagnie de magazines spécialisés.
J'ai eu des dizaines de conversation pour essayer de lui faire part de mes sentiments à cet égard et comme vous le dites très justement dans votre test, ce ne sont que promesses non tenues. Il est évident que cela vient parasiter mes émotions, je ne peux pas faire autrement que de douter. (.../...)
J'aimerais lui montrer ce test mais j'ai peur de sa réaction et qu'au lieu de le confronter cela ne le renforce que plus dans son déni d'être un dependant au sexe virtuel... Ses raisons : J'ai toujours regardé ça,/ cela n'a rien à voir avec toi, tu serais un canon de la beauté je continuerais de mater/ avant le web je consommais quand même etc. j'en passe et des meilleures...
Avez-vous des tuyaux, une section témoignages! des gens que je pourrais contacter qui pourraient me parler de leur expérience....
Merci énormément de me répondre"

R: Apparemment, votre conjoint est très accro...
Je comprends que vous ayez peur de sa réaction, mais je pense que c'est lui rendre service de lui faire prendre conscience de sa dépendance, c'est de l'amour. S'il a suffisamment de sentiments pour vous, il ne vous en voudra pas. En fait, il s'en veut à lui-même, au fond de lui. Alors je vous conseille d'imprimer la page de test et de lui soumettre, ainsi que la page "comment en sortir" et celle des témoignages.
N'hésitez pas à m'écrire si vous avez besoin de conseils, OK?"

Merci beaucoup pour votre réponse rapide, je viens de lire les différents témoignages et le fait de ne pas se sentir seule avec le même problème, et de voir qu'il est possible de retrouver une harmonie émotionnelle dans le couple, allié à une sexualité saine et pleine de satisfaction met du baume au cœur...(votre histoire en est la preuve) (.../...) Pensez-vous que formuler à son endroit un genre d'ultimatum (non culpabilisant même si cela paraît paradoxal comme concept) : lui montrer et lui faire lire les articles, lui mettre son problème devant les yeux et si possible en tête, lui assurer que je serais à ses côtés, mais qu'en toute honnêteté je ne pourrais pas supporter longtemps de le voir continuer sans essayer de se contrôler comme il me l'a promis à plusieurs reprises?

R: Oui, je vous encourage en ce sens. Faites pression sur lui, demandez-lui de prendre des décisions concrètes pour s'en sortir et que vous l'assurez de votre soutien car vous ne voulez pas le perdre (ceci est très important).

Orroz



Mon mari tchatche avec une autre femme

Bonjour, je viens de lire tout votre site , il est super . J'ai enfin compris certaines choses concernant mon mari. Nous nous connaissons depuis 11 ans et depuis le début il regardait des films X , lisait des revues, avait recours au téléphone rose .....mais depuis 1 an c’est un adepte du net surtout des sites x , vidéos etc. il a aussi trouvé une internaute féminine avec qui il fait des visios bien sûr et en même temps ils se parlent (paroles excitantes).

R: Vous savez parfois ce sont des hommes qui se font passer pour des femmes (comme sur la page de mon site "dépendance au chat". ) L'illusion totale...

C’est vrai que nous avons fait tous les deux des visios avec autres couples, et maintenant que j'ai tout lu sur votre site , je me rend compte que pour lui c’est une drogue.

R: Et vous l'avez suivi car vous l'aimez. Mais vous risquez de devenir vous aussi dépendante.

Il y a eu beaucoup de tensions dans notre couple, il m'a affirmé qu'il tenait à moi mais que ça l'excitait . C'est quelque chose qu'il ne peut pas faire avec moi m'a-t-il dit.
R: c'est l'éternel problème masculin de "la maman et la putain". Apparemment, votre mari n'a pas résolu le problème qu'il a eu avec sa mère.

Après plusieurs conflits , il m'a dit qu'il avait viré ce pseudo mais je doute. Je pense qu'il la recontactera. Je me sens coupable d'avoir tout toléré.

R: Non, vous n'êtes coupable de rien si vous l'avez toléré par amour.

Je l'aime et côte sexe on s'entend de mieux en mieux, je suis plus sexy justement pour qu'il oublie ce sexe sur le net. Que me conseillez-vous ? Merci d'avance pour vos conseils.

R: Continuer d'être sexy, mais en même temps devenir plus exigeante quant à la qualité et la clarté de ses sentiments envers vous. Dites-lui que ce n'est pas le sexe qui vous excite mais de sentir son désir pour vous, uniquement pour vous.
Que ce sont les sentiments d'amour qui amènent au désir puis au plaisir, et non l'inverse. Dites-lui qu'il court après ses désirs comme l'âne après la carotte: il ne sera jamais satisfait, JAMAIS. Alors que s'il vous fait l'amour comme dans les premiers temps de vos étreintes, il sera comblé car le sexe et l'amour du cœur seront réunis.

Orroz


Il y a deux hommes en lui

« Bonjour Orroz, Tout d'abord, bravo pour ce site qui m'a (enfin!!!!!) beaucoup appris et surtout qui m'a fait comprendre pas mal de choses.... Je vis depuis bientôt quatre ans avec mon ami, et j'ai découvert très vite qu'il était dependant au sexe virtuel, même si au début je me suis dit qu'étant resté seul pendant sept ans avant de me rencontrer, c'était juste une sale habitude. Je lui ai donc dit immédiatement que cela ne me plaisait pas, me faisait du mal... Il m'a dit alors qu'il n'y avait pas de problèmes, qu'il arrêterait simplement... Bien sûr, ce n'est pas si simple... Il a continué pendant environ deux ans d'y aller très fréquemment (2 à 3 fois par semaine) et lorsque je m'en apercevais, il essayait de me culpabiliser, me disant que c'était moi qui avait un problème, que tous les hommes font ça, que ça n'avait rien à voir avec moi, juste de la "branlette" comme il disait.. .Les sites sur lesquels il allait étaient de plus en plus "hard" : scènes de . Je ne dirais pas qu'il a décroché aujourd'hui... Il y a trois semaines il a recommencé, et comme je le surveille car tout cela m'a rendue totalement parano, je m'en suis aperçue immédiatement et nous avons bien failli nous séparer. J'ai une petite fille de 10 ans, alors il y a des choses qui vraiment ne passent pas, parfois j'ai peur pour elle... Je sais qu'il fait de gros efforts, il y va de moins en moins et nous avons décidé de ne plus le garder tabou, j'essaie d'en parler de manière calme, même si c'est difficile parfois, notamment parce qu'il a honte, que ça le gêne...
Je lui ai donné l'adresse de votre site et il est allé voir (une seule fois hélas) il a fait le test et m'a dit que cela lui avait fait un choc de voir clairement où il en était et de lire les témoignages... Pour ma part, j'ai surtout compris que ce n'est pas une simple envie qui le pousse à aller sur des sites X, que le problème est bien plus profond, que la tentation est partout, n'importe quel site ou presque vous propose des liens pas nets. Dernièrement, alors que nous surfions ensemble de façon très innocente (nous cherchions des images humoristiques) une page X s'est ouverte. Il était très paniqué, m'a violemment prise à témoin: "Tu vois???", il paraissait coupable, j'ai mis plusieurs minutes à le calmer et lui faire comprendre que je ne lui reprochais pas les aléas d'internet. Ceci pour vous montrer à quel point le problème peut être compliqué et les impacts psychologiques réels!!!! Mais j'ai peur de la suite, sans le lui dire, je sais qu'il recommencera, je sais qu'il n'en est pas encore débarrassé, bientôt quatre ans que nous luttons et j'ai l'impression de ne pas voir le bout... Je l'aime, je suis bien avec lui (enfin!!!!!) mais à chaque "dérapage", je suis un peu plus lasse, un peu moins combative, je doute de lui, de son honnêteté à mon égard (je sais qu'il lui arrive encore de mentir, je sens quand il voudrait que je m'éloigne pour pouvoir aller sur les sites), c'est très dur et compliqué... Il y a deux hommes en lui : je suis rentrée un jour à la maison, très en avance ; il était sur des sites X mais a eu le temps de fermer la page, alors ce sont ses gestes envers moi qui m'ont mis la puce à l'oreille, il m'a littéralement agressée, me touchant, me regardant, essayant de me tirer à lui, mais de façon si brutale, si animale, son physique même était différent, ses yeux... Il m'a fait l'effet d'un pervers, vraiment!!! Je l'ai repoussé violemment, choquée, lui ai dit que je n'étais pas ce qu'il croyait. A ce moment, je l'ai vu changer de visage, on aurait dit qu'il venait de se rendre compte que j'étais là !! Comment réagir la prochaine fois? De quoi a-t-il besoin? Comment l'aider? Encore combien de temps?!! Jusqu'ici les seuls conseils que l'on m'a donné c'est: quitte le, il est malade!!!! ou: laisse le, c'est normal... Et ni l'une, ni l'autre de ces solutions ne me conviennent, bien sûr... Je voudrais faire ma vie avec cet homme, je ne sais pas si j'y arriverai... Désolée pour la longueur de cette lettre... et merci pour votre site, car s'il ne résout pas tout, au moins il m'a ouvert les yeux..... »

R: Vous n'avez pas à être désolée, cela vous a fait du bien de jeter tout ça sur le papier et tant mieux. Je crois que la pire des choses, tant pour les accros que pour leurs femmes, est le silence et l'incompréhension. Soyez patiente, maintenant qu'il a compris qu'il était pornodépendant. Il lui faut un certain temps avant de décrocher, le temps de se dégoûter de ces pratiques infernales, le temps d'aller jusqu'au bout de sa résistance et de voir à quel point une vie sans cette drogue est une vraie vie, une vie libre et pleine d'amour. Alors, à vos questions, je réponds:
- Comment réagir la prochaine fois? En lui disant : "As-tu pris RDV avec un psy ?" ou "As-tu imprimé les pages du site Orroz pour les lire ? »
- De quoi a-t-il besoin? D'amour, de se sentir pardonné et aimé, mais cela passe par le temps et la confiance que vous lui accordez.
- Comment l'aider? En lui achetant des livres sur l'amour tels ceux qui sont cités sur mon site*
Je vois, par vos propos, que vous l'aimez sincèrement. Je vous souhaite donc à tous les deux de persévérer dans cette démarche afin de retrouver cet amour qui est fait de partage, d'attention et de tendresse. Le sexe est toujours la résultante de cela, et non l'inverse. Mais cela les hommes l'ont oublié...
Dites à votre homme qu'il peut m'écrire s'il le souhaite, OK?
Recevez mes salutations

Orroz




Mon mari dit que tous les hommes consomment du X

Je vous remercie pour votre réponse si rapide. Ca fait du bien de tomber sur un site pas perverti par l'industrie pornographique, ou l'on sent que l'on a affaire à de vrais êtres humains et non des escrocs poussés par leurs intérêts!
Après vous avoir écrit, j'ai parlé à mon mari et lui ai montré votre site. Il m'a répondu de ne pas me laisser influencer par ces conneries... Je lui ai dit que je pense qu'il a un problème, et que j'aimerais qu'il essaie d'arrêter tout ça. Il m'a répondu que tous les hommes consomment de la pornographie, qu'il fallait que j'arrête de faire des problèmes où il n'y en a pas, que le mariage ne devait pas être une telle prison. Que, de toutes façons, je ne le satisfais plus au lit (et que je suis devenue chiante en plus de ça). Pour finir, il a lâché une promesse, pour avoir la paix, qu'il n'a pas tenue. Il nie être dépendant ou même avoir un problème.

R: TOUS les hommes, non! Seulement 20% environ, dont la moitié qui tombe accro comme lui, voilà la vérité. Et c'est en hausse constante depuis qu'Internet est entré dans les foyers...

J'ai eu plusieurs crises de nerfs, comme si tout ce que j'avais retenu sortait d'un coup. Je suis devenue une espèce de bonne femme frustrée, jamais contente, soupçonneuse, et ça, ça ne me ressemble pas et ça doit changer! Finalement, j'ai décidé de quitter la ville pour quelques temps. Je lui ai annoncé, ça ne lui a fait ni chaud ni froid. Pensez-vous qu'il finira par réfléchir au mal qu'il nous fait? Est-il seulement vexé qu'une femme veuille lui donner des ordres?

R: Je ne vous connais pas assez pour répondre à cela, mais vous devriez parlez de votre problème à une amie proche, ou avec d'autres femmes afin de voir avec un peu plus de lucidité si vous trouvez votre équilibre et votre bonheur auprès de cet homme, qui me semble tout de même très égoïste...

Je me rend compte qu'il ne ressent plus grand chose pour moi, ça fait mal. Ça blesse l'ego, bien sûr, et puis, je ne sais plus quoi faire. On ne peux quand-même pas se séparer pour ça! Mais rester avec un homme parce que c'est plus facile serait également lâche!

R: Tout à fait! S'il ne veut pas consulter un psy, alors faites-le vous-même, cela vous aidera à y voir clair. Et cela l'incitera peut-être à consulter aussi.

Orroz




J'ai dit à mon mari que c'était une double vie

Je vous écris du Québec, je suis tombée sur votre site en cherchant de l'information sur la dépendance à la pornographie. Je cherchais à comprendre ce que vivait mon conjoint à la suite de ses aveux de visites sur ce genre de sites. J'ai tout imprimé ce que j'ai trouvé sur votre site et d'autres articles traitant du sujet.
Mon conjoint a abordé le sujet de la pornographie il y a environ trois mois pendant une conversation. Lorsqu'une situation de conflit ou de malaise se présente nous en discutons et essayons de comprendre et de remédier à la situation. Nous sommes un couple dans la mi-quarantaine et vivons ensemble depuis un peu plus d'un an, j'ai pour ma part une grande ouverture d'esprit. Étant très libérée et aimant faire l'amour, j'avais remarqué que son désir de faire l'amour était parfois "tiède", il m'arrivait souvent de le caresser longtemps sans qu'il ait d'érection, il aimait cela et désirait que je continue à le caresser seulement pour la douceur de mes caresses ou encore, lorsqu'il en avait une, il lui arrivait de me tourner le dos en prétextant être fatigué ou encore avoir le pénis trop "sensible" ; il lui arrivait même de me repousser alors que de ma bouche je lui procurais une érection... Ayant pour ma part une libido assez forte, il m'est arrivé souvent de lui demander: tu n'as pas envie de faire l'amour ? Ou encore je songeais qu il "expédiait" bien rapidement les caresses et le préliminaires...
Il lui arrivait aussi de passer beaucoup de temps devant son ordinateur et ses équipements de son dans un studio d'enregistrement qu'il s'est aménagé. Comme je passe moi-même assez de temps sur mon propre ordinateur (J’étudie la programmation et je dois faire mes études et travaux le soir après le boulot) j'étais compréhensive et contente qu'il ait une passion. Toutefois, il lui arrivait souvent de venir me cajoler dans la soirée et lorsqu'il constatait que j'étais libre ou devant la télé à l'attendre, il me disait qu'il allait tout fermer et venir me rejoindre mais il se passait parfois plus de 2 heures avant qu'il ne revienne et j'allais au lit seule, quelquefois c'était moi qui allait le rejoindre en lui demandant s'il en avait encore pour longtemps, que j'allais au lit l'attendre et il me répondait qu'il arriverait bientôt mais je m'endormais encore seule. Ou encore il se réveillait la nuit et ne s'endormant plus il allait sur son ordinateur pendant environ 2 heures. Lorsqu'il m'a avoué consommer de la pornographie sur Internet j'ai tout de même eu un choc, il m'a avoué que pour lui c'était normal parce qu'il trouvait les femmes tellement belles, que cela le relaxait, que la plupart des hommes étaient voyeurs, etc. À ce moment, comme je n'avais pas vraiment conscience de l'implication de tout cela, je n'en ai pas fait de cas. Toutefois le lendemain et les jours suivants j'ai cherché à en apprendre plus sur le sujet et à comprendre ce qu'il vivait. Et je me suis mise à comprendre les moments prolongés dans son studio.
Un soir, en ayant assez d'attendre, je me suis levée vers 1 heure du matin et je suis allée pour le voir, je me suis cognée le nez à une porte verrouillée... Cela lui a pris un peu de temps à me répondre et lorsqu'il a ouvert la porte l'écran de son ordinateur était bleu (il avait pris le temps de fermer la fenêtre qu'il visualisait) ; je lui ai demandé "mais que fais-tu encore à cette heure sur ton ordi" et lorsqu'il m'a serrée dans ses bras, j'ai senti son cœur qui battait la chamade, je lui ai fait remarqué que son cœur battait bien fort et lui ai alors demandé s'il était sur ses sites X, il m'a avoué, penaud, que oui. Cela m'a vraiment bouleversée à ce moment je lui ai demandé au moins d'y aller seulement lorsque je n'étais pas là, soit à mes cours ou à d'autres moments, mais de ne pas y aller pendant que j'étais disponible pour notre couple, ayant des horaires assez chargés, notre temps ensemble est précieux et il ne fallait pas le gaspiller à cela, je lui ai fait remarquer de plus qu'il ne manquait pas de disponibilité sexuelle de ma part. Dans les semaines qui ont suivi, il a été plus disponible et beaucoup plus attentif à mes besoins, je savais qu'il allait sur ses sites quelques fois la nuit, mais cela ne me dérangeait pas. Nous avons continué à faire l'amour.
J'ai continué à consulter divers articles et témoignages de votre site et à les imprimer en pensant que son penchant pour le X n'était pas si "addict" que cela et je me suis laissée le temps d'assimiler tout cela avant d'aborder le sujet à nouveau. Il m'a alors avoué avoir été en contact très jeune avec les revues (3-4 ans) car son père en consommait ouvertement et allait même au cinéma XX toutes les semaines, qu'il avait déjà hâte de faire l'amour alors qu'il n'avait que 7 ans, et qu'il avait développé une dépendance déjà à cet âge... Je lui ai fait remarquer que cela affectait son désir envers moi et diminuait sa libido, je lui ai avoué l'avoir vu à son travail (il est travailleur autonome) par l'ombre qui filtrait sous la porte de la salle de bain et avoir vu la revue qu'il avait alors dissimulée derrière la poubelle et nous en avons discuté ouvertement et calmement. Je lui ai donné toutes les notes que j’avais trouvé sur Internet concernant ce sujet, les témoignages et les engrenages. Il en a lu quelques pages et a été abattu suite à sa lecture pendant une semaine, sans vouloir en parler.
Par la suite, il a été plus présent et a essayé de moins visiter les sites mais je savais qu'il y allait lorsque j'avais mes cours le soir et les matins après mon départ; nous en avons discuté des impacts et des solutions, il a considéré enlever l'Internet de son ordinateur pour le laisser seulement sur le mien qui est à la vue de tous et sur lequel nous pouvons installer les logiciels nécessaires afin d’obtenir un contrôle.
Mais cela fait plus de deux mois de cela et les visites la nuit ont recommencé et parfois rapidement 20-30 minutes le soir en prétextant aller consulter ces courriels!!! Nous en avons discuté à quelques reprises mais à chaque fois il essaie de minimiser la gravité, lorsque je lui ai mentionné que c'était une double vie, qu'il ne pouvait pas avoir toute l'excitation avec ces sites et seulement la tendresse et les caresses avec moi comme une relation platonique, il m'a dit pourquoi ne pouvait-il pas avoir les deux!!! Je lui ai répliqué que moi je ne pouvais pas vivre une relation « maternelle » comme ça ; j'ai déjà 4 enfants c'est un conjoint que je désire, que je n'avais jamais vécu de telle relation auparavant et même au contraire j'ai été comblée côté préliminaires; mais cela n'a pas changé grand chose quant aux préliminaire et me voilà encore déçue et blessée, et je deviens de plus en plus frustrée qu'il expédie les préliminaires.
Ces visites sur les sites, cela me refroidit tout simplement et je deviens alors très distante pour quelques jours, il redouble donc de tendresse et d'attention mais pas de libido par contre, et on recommence jusqu'à la prochaine fois; sauf que je constate que plus le temps passe plus la période de « froideur » que je ressens s'allonge, plus je deviens indifférente et plus mon estime pour lui diminue, et le même phénomène se produit lorsque nous faisons l'amour, il me vient des images de lui devant son ordinateur surtout qu'il consulte des sites de parce qu'il n'aime pas les gros seins et cela me dégoûte encore plus. De plus, j'ai réalisé, après lui en avoir parlé, qu'il ne pouvait pas les prolonger trop longtemps ces préliminaires car son désir diminue alors, jusqu'à devenir inexistant et lorsqu'une fois je lui ai demandé de me caresser un peu avant l'acte, il lui est arrivé d'arrêter, de perdre complètement son désir et de laisser tomber.
Il y a une semaine, en lisant un article à ce sujet j'ai compris que, lorsqu'il a le désir d'une relation, c'est souvent un besoin impérieux et urgent de pénétration sinon le désir s'éteint; alors cela m'a choquée de réaliser tout l'impact que cela a sur notre relation et m'a découragée encore plus; et depuis je n'ai même plus de plaisir à faire l'amour, je me sens refroidie et cela me laisse déprimée après l'acte, en plus il ne semble même pas réaliser que les dernières fois où on a fait l'amour je n'ai pas joui et je n'ai pas beaucoup réagi, ou il l'ignore volontairement.
À chaque fois que je constate qu'il a visité ces sites, je passe par toutes sortes d'émotions, de peine, de rage, de dégoût, de sentiment de rejet, d'incrédulité, de perte d'estime, de déprime, de révolte, je me sens triste, blessée et à chaque fois j'ai l’impression que quelque chose s'est brisé en moi; et plus cela se répète, plus le temps passe sans que je constate chez lui de désir d'y remédier, plus cela m'éloigne de lui et moins j'ai d'espoir pour l'avenir de notre couple.
Mais je crois que le moment de poser un ultimatum est arrivé car je sais que la situation peut encore être sauvée. Mais je sais aussi que le temps est compté si rien ne change.

R: Merci pour votre (longue!) lettre, qui témoigne de façon sincère votre désarroi face à la dépendance de votre conjoint. Effectivement, il est très accro et depuis très longtemps. C'est pour cela qu'il n'arrive pas à décrocher. Il a absolument besoin d'un psy sexologue, a-t-il fait la démarche ?
Sinon, effectivement, vous devez être ferme et, pourquoi pas, lui fixer un ultimatum, car vous ne pouvez pas le materner à la place de sa mère !
Tenez-moi au courant, OK?

Orroz


Mon mari surfait sur des sites X pendant que j'accouchais !

« Bonjour, que dire de votre site, sinon que c'est le top pour des gens comme nous qui souffrons. En décembre, j'ai découvert que mon mari surfait sur des sites X, pendant que j'étais à la maternité mi-novembre. Surprise, désemparée, affaiblie, trahie, dégoûtée.....comme vous pouvez l'être après avoir mis votre deuxième enfant au monde et que votre corps vous rappelle les déformations, le poids que madame la grossesse a laissé sur vous. Et c'est à ce moment-là que vous tombez de haut, car vous vous dites : mais je ne le satisfais pas, je suis trop grosse, il n'a aucune pitié pour moi.....à savoir que nous avons eu des rapports réguliers pendant la grossesse jusqu'à la veille de l'accouchement ; et dix jours après, c'est dur de faire mieux quand même...

R: On peut même dire qu'il a de la chance car le plus souvent, il faut attendre deux mois (par sécurité) avant de refaire l'amour ! Mais beaucoup d'hommes ont PEUR pendant cette période : peur de cette nouvelle responsabilité de père, peur de cet
« autre » qui leur « vole » l'amour de leur femme, peur parfois de ne plus assurer sexuellement ou de ne plus désirer leur femme.


Il s'est senti mal vis à vis de moi, gêné, comme un gosse qui fait une connerie, mais pour moi, c'est niet, pas de site X ni vidéos car je donne et ne supporte pas qu'il prenne plaisir à regarder d'autre femme que moi. Alors depuis, j'ai décidé de m'investir encore plus au niveau sexuel dans mon couple, des objets viennent entretenir nos ébats...c'est plus régulier (1 fois tous les 2 jours), et je lui ai demandé s’il ne voyait pas d'inconvénient à mettre un CONTROL PARENTAL. Il m'a dit que non, il comprenait et que si on faisait plus l'amour il n'aurait plus besoin de compenser son manque, mais comme il dit sans aller en chercher, des sites X arrivent à gogo, et là-dessus il a raison : en tapant "JOUETCLUB" sur Google, je suis tombée sur un site hard alors que j'étais avec mon fils. Pourtant, en descriptif était bien noté "jouet enfant, jouet en bois... etc".

R : Oui mais, le problème de ce genre de logiciels, c'est qu'ils ne sont pas efficaces à 100%. Et puis, si votre mari est vraiment accro, un jour de crise il peut très bien remplacer son logiciel de navigation par un autre… sans contrôle parental. Je constate également que, pour éviter qu'il aille « voir d'autres femmes » que vous, vous acceptez des « objets » : n'êtes-vous pas en train de vous faire manipuler ?

Aujourd'hui, je ne le vois plus de la même façon, il y a de la peur (qu'il me trompe), de la haine (pour le mal qu'il m'a fait alors que je mettais son fils au monde), de la jalousie (qu'il regarde ces belles filles, alors que je suis loin d'être moche mais que j'ai une forte poitrine, mais moi il m'interdit les décolletés, qu'il regarde pourtant)........enfin bref, c'est pas évident… Que pensez-vous de notre cas ? de ma façon de réagir sur les sites X ? »

R: Elle est celle de beaucoup de femmes! C'est normal de se sentir humiliée ou trahie. Mais vous avez pris conscience par vous-même que Internet peut être facilement un piège pour les hommes un peu faibles ou influençables, et en cela vous pouvez pardonner plus facilement.
Je vous conseille de ne pas tout miser sur le sexe, et d'accorder plus de place à la tendresse, à l'échange de points de vue, au partage de vos émotions, bref en élevant un peu plus votre couple vers le cœur et l'esprit.
Recevez mes salutations

Orroz


Quelque chose s'est mis entre nous... suis-je la seule ?

Quelque chose s'est mis entre une forme approximative et absente
aux contours précis de consentement, hôtesse d'une possible mise à mort
Correspondre par défaut et à défaut la seule liberté à conquérir pour l'aveugle
Les putains de substitution sont en solde, profitez et cela à toute heure de l'année
à pleine main le sexe s'énerve, je le vois devant son impuissant saisissement
à devenir emblème - hop c'est déjà fini , alors la vengeance devient substitut
Endosser le costume, devenir cintre et voilà que cela reprend -l'aventure-
même s'il faut cligner des yeux; voir et ne jamais regarder -miracle-
Puis mon corps se répand, obscène: il l'est devenu puisque importun
Et la tentation est grande de se mesurer
mais le costume ne tient que pour l'évocation
la mort ne reconnait pas le froissement et ce qui est se dissout aussi sûrement
que demeure l'insaisissable rigidité de seins lourds et de chatte docile
Quelques billets et la con-plaisance se paie de la fenêtre, pourquoi pas ?


L'homme avec qui je partage ma vie a "cessé cette activité depuis quelques mois", dit-il. Les questions restent pour moi innombrables. Mais les paroles de mon ami restent laconiques. Peut-être ai-je besoin d'entendre des gens, hommes et femmes, ayant vécu ou vivant encore cette question. Mais comme une question pouvant être évoquée par des êtres un tant soit peu responsables. Essayer de répondre au "qu'est-ce qui s'est passé". Il me semble par les témoignages de votre site, que cette volonté soit présente. Ce gouffre est immense pour l'homme mais semble avoir l'effet d'un boomerang sur la femme que je suis. Suis-je la seule? Entendre et dire.


R: Non, hélas... Et ce n'est pas prêt de s'arrêter avec cette escalade de "l'érotisme sexy" partout dans les médias, et surtout sur le Net, que personne ne peut contrôler. Les hommes doivent donc évoluer et ouvrir leurs cœurs à l'Amour vrai, mais auparavant ils risquent de devenir dépendants de cette drogue du siècle qu'est le X. Soyez patiente mais FERME, c'est tout le conseil que je peux vous donner. Imprimez les pages de mon site et donnez-lui à lire en lui demandant s'il se reconnaît. Bon courage!
PS: votre poème est un peu triste mais il est sincère.

Orroz


Quelle attitude adopter avec un sexolique ?

Sur le Forum, une conjointe de dépendant écrit:

"... j'ai l'impression que lorsqu'on est conjointe on doit vraiment se mettre de côté, oublier nos bobos et nos faiblesses pour leur laisser la place de se retrouver..."

Leur laisser la place et surtout le TEMPS de se sevrer, pas seulement de se retrouver. Oui, se sevrer demande du temps, vous en avez l'illustration dans la plupart des messages de dépendants sur ce Forum. Il vous faut donc être patientes, compatissantes, comme si vous accompagniez un junkie en manque, tout au moins durant les six premiers mois. Mais durant les trois premiers c'est une lutte de tous les jours, comme le drogué à l'héroïne qui est capable de voler ses propres parents pour avoir sa dose, vous comprenez? Je sais que beaucoup de femmes ont l'impression de ne pas être aimées en retour mais que voulez-vous, pendant les premiers mois du sevrage le dépendant s'apprête à renaître donc il souffre en silence en tournant autour de son nombril, plein de peur, d'angoisses et d'appréhension face au nouveau monde qu'il va découvrir et QUI LUI FAIT PEUR.
Un monde réel, avec de vraies personnes, de vrais sentiments à exprimer, lui qui se planquait, lui qui jouait un rôle malgré lui; et bien qu'il ait la certitude que se sevrer est la seule solution pour continuer de vivre et d'aimer, le dépendant est en proie à des doutes, des tentations obsessionnelles et des tortures mentales qui le font passer de l'exaltation à la dépression en l'espace de deux secondes. C'est pour cela que vous trouvez sur le Forum des messages de dépendants pleins de sagesse et d'espoir, des conseils très judicieux et des encouragements pleins d'amour et... le lendemain vous apprenez que, comme Pierre dans les Evangiles avec Jésus, celui qui a écrit tout cela a déjà chuté trois fois...
Pensez que, parfois, les racines de la dépendance plongent jusqu'à l'adolescence. Souvent, cela fait 14, 15 ou 18 ans qu'ils sont accros. Alors, si les hommes peuvent effacer le mal qui les ronge en 18 mois, c'est beaucoup pour vous mais ce n'est rien comparé à ces 18 ans où ils n'étaient que l'ombre d'eux-mêmes.
Ce n'est pas pour les excuser de leur faiblesse, qui est réelle, que je vous dis tout cela, mesdames, mais pour que vous preniez conscience de la bataille qui se joue chaque jour pour chacun d'eux. J'ai eu de la chance d'avoir une femme qui m'a fait confiance, qui m'a permis de décrocher sans trop m'espionner tout en "prenant la température de temps à autre" en me regardant droit dans les yeux. Et c'est son amour, son amour désintéressé et confiant qui m'a permis de continuer le chemin escarpé et plus que solitaire de la délivrance. Depuis, je l'aime encore plus qu'avant et je la respecte dix fois plus aussi car elle a été mon seul véritable guide. Une présence discrète mais confiante, voilà peut-être ce que vous gagnez à devenir si vous souhaitez ardemment que votre homme revienne à vous transformé et de nouveau aimant... comme vous l'aimez.
Vous partagez son combat malgré vous mais, à partir du moment où il vous respecte et qu'il est ok pour se sevrer, ça vaut le coup de se battre. Au bout, il y a le bonheur à deux comme je le vis avec ma femme ou comme le vit ce couple que je cite sur la page : un sevrage réussi.
Bon courage à tous !

 

Il me dit "ça n'a rien à voir avec toi !"

Et pour terminer cette page, voici la réponse d'une femme à son homme qui banalisait le fait d'aller se masturber devant son écran, qui lui répliquait que "tous les hommes font ça" etc. Vous pouvez l'apprendre par cœur, si vous voulez, ou vous en inspirer, mais généralement ça fait son effet !

"c'est juste de la branlette!" Bin si c'est juste de la branlette alors fais ta petite affaire tout seul, sans avoir besoin d'aller mater ou chatter avec d'autres filles que moi! Parce que tu veux me faire croire que quand tu te branles devant un X tu ne te mets pas à la place de "l'acteur" peut-être, en pensée t'es pas en train de te la faire cette nana avec qui tu chattes? Hé oh! Tu me prends pour la reine des andouilles ou bien? Tiens même, mieux que de te branler tout seul comme un gosse de 13 ans, viens vers moi! Viens partager avec moi un moment de tendresse, de complicité, d'amour, tu veux que je te dise? Je n'attends que ça! En tout cas je n'attendrais que ça si je n'étais pas parasitée par la vision de l'homme que j'aime le froc baissé sur les genoux, les yeux exorbités, la bave aux lèvres en train de s'astiquer devant un meuble comme une andouille... Oui ça, en effet, ça me refroidit drôlement..."


(© Orroz 2003-2013)



Le Livre d'Orroz